Danger Zone

So far, I've been talking about books and music I like, so for a change, I'll write about art, and more specifically, an artist: Daniel Danger.

D is For Dangerous

Daniel Danger is an illustrator and printmaker from the USA, in the New England Area. He runs Tiny Media Empire, a production and design company based out of Boston, MA. He has been working for the likes of Universal Pictures, Dreamworks, Penguin Books, Lucas-Arts, several music labels and more. He has also given numerous exhibits through the years across the USA.

Most importantly, he is amazing at what he does.

"to my only daughter, Abigail born in June"

I first discovered him last year, when i was searching for a new profile+cover combo for my Facebook profile. I stumbled upon a picture of Alice and the Jabberwock and it was an immediate like.

"has thou slain the jabberwock?"

There is something so eerie in what he draws, and so meticulously detailed. It just so happened that for Facebook, alice stands right where your profile picture is, relative to the cover picture, so I shamelessly used the whole image to make my profile.

And today is my opportunity to tell you to go on his store and to buy a print, because they are beautiful (and reasonably priced).


Lazing On A Sunday Afternoon

On termine cette semaine littéraire par une nouvelle d'une jeune auteure, pour le moins unique car elle raconte les aventures d'un livre.

Jugez le Livre et le Livre Vous Jugera (Marie-Anne Cleden ; 2016)

Vous pensez que les livres vous permettent de vivre des aventures ? Attendez de lire celui-là !

Jugez le Livre et le Livre Vous Jugera est une nouvelle écrite par Marie-Anne Cleden et publiée en Décembre 2016 aux éditions Nutty Sheep (ebook).

Cette nouvelle originale raconte les pérégrinations d'un livre magique, racontées du point de vue du dit livre. Un livre qui sait ce qu'il veut, ce qu'il ne veut pas, et qui n'hésite pas à le faire savoir. Convoité, il sera accompagné de Lisa, Benoît et Myrtille, afin d'échapper à un redoutable groupe d'individus qui veut lui mettre la main dessus, pour ses pouvoirs.

Cette nouvelle se lit avec plaisir, et est pleine d'humour (j'ai ri à haute voix plusieurs fois) et d'action. Pas le temps de s'ennuyer, et on finit la lecture sans avoir vu le temps passer. Pour moins que le prix d'une baguette tradition, ce serait dommage de vous priver, alors foncez.

Disclaimer : je connais l'auteure dans la vraie vie, mais ce que j'ai dit précédemment n'en est pas moins vrai. :-)


Another Saturday Night

Avant dernier billet de ma semaine littéraire, nous allons ici regarder un livre, ou plutôt un journal sur le premier vrai hiver vécu par l'auteur, Rick Bass. Alors que le froid hivernal commence à s'estomper ici, plongeons nous dans le grand froid du Montana.

Winter (Rick Bass ; 2010)

Rick Bass est un écrivain et écologiste américain. Après avoir vécu sa jeunesse et le début de sa vie d'adulte dans le sud des Etats-Unis (Texas, Utah, Mississippi où il fut géologue pétrolier), il décide de se consacrer à sa carrière d'auteur et lui et sa femme déménagèrent dans la vallée du Yaak, au Nord-Ouest du Montana, non loin de la frontière Canadienne.

Dans Winter, Rick Bass chronique les mois qui suivirent son installation dans la reculée vallée du Yaak, et son adaptation à la vie locale. Le livre est un journal des ses expériences : les nouvelles habitudes à prendre, le contact avec les habitants de la vallée, et surtout, l'expérience unique de l'hiver, le vrai. Nous suivons son cheminement dans l'allégresse de son installation aux beaux jours de l'automne, puis son obsession avec la coupe de bois afin d'être prêt pour affronter l'hiver, son apprentissage de la vie -- solitaire -- dans une région isolée et les difficultés matérielles qui apparaissent, le stress que cela lui cause, et, ultimement, comment ce premier hiver le change, en tant qu'Homme.

De même que pour American Rigolos, ce livre m'a été offert, et là encore, je remercie ma tante et mon oncle. Dans un genre littéraire que j'ignorais (la littérature nature), ce livre donne matière à réflexion en tant que personne sur la vie que l'on mène : je suis moi-même urbain, au sens où je vis en banlieue, dans une zone très urbanisée, et le regard offert est celui de quelqu'un qui a fui ce milieu pour se réfugier dans l'isolement de la montagne. Et, la montagne étant quelque chose qui résonne chez moi (un jour, je vous parlerai de mon amour des Pyrénées et plus particulièrement de la plus belle vallée du monde), je trouve le récit de Bass, très personnel et intimiste, d'autant plus intéressant et touchant.

Au final, une belle lecture, que je recommande vivement aux amoureux de nature ou de l'hiver.